🎾 30 ans de punk-pop avec Blink-182 !

Le punk-pop, c’est le perfect match un peu dingue entre la concision rageuse du punk rock et les mĂ©lodies entraĂźnantes de la power pop. Si les Californiens de Blink-182 n’ont pas inventĂ© le principe – hello Bad Religion, Misfits & Descendents dans les 80’s–, ils ont popularisĂ© le genre aux cĂŽtĂ©s de groupes comme The Offspring. Retour sur un succĂšs planĂ©taire pour les sales gosses de San Diego, de retour Ă  Paris  (Hi l’Accor Arena !) le 9 octobre prochain.

undefined

 

1992. Poway, Californie. Rencontre dĂ©cisive pour le futur groupe Blink-182. VirĂ© de son lycĂ©e pour s’ĂȘtre prĂ©sentĂ© ivre Ă  un match de basketball, le guitariste Tom DeLonge change d’établissement et croise ainsi la route du bassiste Mark Hoppus, avec qui il partage une vraie passion pour les Descendants. Un mouvement punk fourni s’est alors dĂ©veloppĂ© en Californie du Sud, trĂšs liĂ© Ă  la pratique du surf, du skate et du snowboard. Sun and chill
la recette parfaite pour des sons qui embarquent les jeunes. Des chansons  pas prises de tĂȘte et qui racontent les ados des banlieues rĂ©sidentielles US. Avec le batteur Scott Raynor (14 ans Ă  l’époque !), DeLonge et Hoppus forment Blink-182 et partagent les lignes de chant et l’écriture des chansons. Entre deux rĂ©pĂ©t, les skateurs sĂšment le chaos dans les Ă©coles et centres commerciaux des environs. Ça ne les empĂȘche pas d’enregistrer une premiĂšre dĂ©mo en 1994 intitulĂ©e Buddha – l’argent est avancĂ© par le patron du magasin de disques oĂč travaillait Hoppus – et d’écumer les scĂšnes locales, affirmant ĂȘtre un « groupe motivationnel au message antidrogue marquĂ© » pour ĂȘtre accueillis dans les lycĂ©es. DĂ©jĂ  le sens de la formule !


Blink-182 signe en 1995 avec le label punk Cargo Records et enregistre dans la foulĂ©e son premier album, intitulĂ© Cheshire cat. Le groupe recrute le manager de The Offspring, NOFX et Pennywise
un alliĂ© qui va les soutenir financiĂšrement pour une premiĂšre tournĂ©e en Australie. Avec leur sens de l’humour, les concerts du trio de San Diego chauffent leur jeune public, mais laissent encore sur la rĂ©serve les nostalgiques du punk rock des origines. 

 

1998, l’annĂ©e charniĂšre : DeLonge et Hoppus arrĂȘtent leur collaboration avec Scott Raynor, dont la consommation d’alcool est devenue problĂ©matique, avant de recruter un certain 
Travis Barker i ! Batteur d’un groupe les accompagnant en tournĂ©e, il met 45 minutes Ă  apprendre toute la setlist avant son premier concert avec Blink-182. Barker joue sur le troisiĂšme album studio du groupe, leur premier succĂšs d’ampleur, au titre des plus potaches. Enema of the State (NB : « enema » signifie « poire Ă  lavement
 ») est n°6 des ventes aux États-Unis tandis que les clips de 3 de ses singles tournent en boucle sur MTV. Celui de What’s my age again ?, oĂč les trois musiciens courent nus dans les rues de Los Angeles, est clairement le plus culte du groupe. Si Enema of the state peut paraĂźtre dans un 1er temps lĂ©ger, ses 15 millions d’exemplaires vendus tĂ©moignent de sa hype et influence majeure sur la scĂšne punk-pop de l’époque. En 2002, Blink-182 sort l’autre album le plus marquant de sa discographie, Take off your pants and jacket, qui atteint le sommet du Billboard amĂ©ricain. Blink-182 y propose un son trĂšs propre et travaillĂ©.

Sur les albums suivants, DeLonge et Hoppus intÚgrent à leurs compositions des éléments plus sombres et expérimentaux, comme dans le cas de Blink-182, sorti sous label Geffen Records. La critique est positive et salue la maturité nouvelle du groupe.

 

En 2005, le groupe annonce sa sĂ©paration. La communication reste rompue pendant 3 ans, au cours desquels le trĂšs tatouĂ© Barker devient toujours plus trendy : des remixes hip-hop, Ă©mission de tĂ©lĂ© rĂ©alitĂ© et histoires de coeur avec des cĂ©lĂ©britĂ©s
 Mais en 2008, sa vie bascule avec un grave accident d’avion ; s’il fait partie des deux survivants sur six passagers, il passera par 16 interventions chirurgicales pour s’en remettre. 

 

Le crash vĂ©cu par Barker provoque une premiĂšre reformation du groupe en 2009. Un 6e album autoproduit sort dans la foulĂ©e, des tournĂ©es amĂ©ricaine et europĂ©enne – partageant notamment l’affiche avec My Chemical Romance – rencontrent le succĂšs. Mais en 2014, DeLonge exige plus de temps Ă  consacrer Ă  ses projets personnels. Il est remplacĂ© par Matt Skiba (guitare et chant d’Alkaline Trio, une formation punk de Chicago).

 

EnregistrĂ© en 2016 avec Skiba, l’album California devient le second du groupe Ă  atteindre le sommet des ventes aux États-Unis. C’est le retour aux sources de Blink-182, comme en tĂ©moigne le tube imparable Bored to death. Trois ans plus tard, l’album NinerecĂšle des influences hip-hop affirmĂ©es ; le groupe programme d’ailleurs une tournĂ©e avec le rappeur Lil Wayne. L’annĂ©e suivante, le confinement inspire au groupe le single Quarantine. Un nouveau drame personnel annoncĂ© en 2021 provoque la reformation du trio DeLonge/Hoppus/Barker : le bassiste est traitĂ© avec succĂšs pour une rare forme de cancer. AprĂšs un teasing sur les rĂ©seaux sociaux, Blink-182 annonce le retour de Tom DeLonge au dĂ©triment de Skiba. Le single Edging n°1 accompagne la rĂ©union, puis c’est l’annonce d’une nouvelle tournĂ©e mondiale et d’un album. L’attente autour des premiĂšres dates de la tournĂ©e est considĂ©rable.

Blink-182 a lĂ©guĂ© Ă  deux gĂ©nĂ©rations de fans des sons et vibes qui font bouger, trĂšs apprĂ©ciĂ©s des jeunes guitaristes et un esprit chill, fun, happy
 pour les sales gosses qu’on est qui refusent de grandir ! Ils ont certes un peu rompu avec une tradition celle du  punk rock agressif et contestataire des dĂ©buts
 mais ont permis Ă  un tout autre public de s’intĂ©resser au genre et de le rĂ©vĂ©ler Ă  une audience mainstream.