🎼 C’est quoi la folie Counter-Strike ?

Avec un dĂ©veloppement « vitesse grand V », l'e-Sport occupe dĂ©sormais un territoire bien particulier sur la planĂšte jeu vidĂ©o... un marchĂ© incontournable d’une valeur de plusieurs milliards de dollars !

DĂšs la fin des annĂ©es 90, les progrĂšs technologiques ont permis aux jeux vidĂ©o de se dĂ©mocratiser grĂące Ă  des graphismes toujours plus rĂ©alistes et immersifs. Si on ajoute Ă  cela une expansion majeure d'internet dans le monde entier (et la possibilitĂ© de disposer d'une connexion privĂ©e)
 Jackpot ! Les jeux comme Counter Strike, League of Legends, FIFA, Trackmania, Fortnite ou encore Call of Duty voient leur popularitĂ© grandir rapidement jusqu’à ce que des compĂ©titions internationales et des tournois majeurs - les « Majors » - fleurissent.

Chaque Ă©vĂ©nement est un vĂ©ritable spectacle gĂ©nĂ©rant des moments d'Ă©motions fortes avec un public hyper fervent et toujours « on fire ». Outre le cĂŽtĂ© spectaculaire, c’est surtout une rĂ©elle compĂ©tition sportive Ă  suivre sur scĂšne ou via diffĂ©rentes plateformes de streaming.

C’est justement le cas d’un tournoi majeur qui cĂ©lĂšbre ses 10 ans en 2023 : le BLAST.tv Paris CS:GO Major Ă  l'Accor Arena.

Focus sur un tournoi hors du commun 

19 juin 1999 : sortie du jeu mythique « Counter-Strike ». Il y aura eu un avant et un aprÚs !

DĂ©veloppĂ© par une Ă©quipe d'Ă©tudiants, le principe de jeu (gameplay) est basĂ© autour de la lutte d'une unitĂ© antiterroriste contre des terroristes, sur une carte limitĂ©e (la map). Ce jeu de tir Ă  la premiĂšre personne (FPS) se dĂ©roule en plusieurs manches de cinq minutes et devient rapidement un vĂ©ritable hit multi-joueurs. Counter-Strike est, depuis, considĂ©rĂ© comme une licence pilier du jeu vidĂ©o puisqu’il est le plus jouĂ© en ligne pendant plus de dix ans avant d’ĂȘtre remplacĂ©, en 2012, par un nouvel opus : « Counter Strike : Global Offensive » (« CS:GO »).

11 ans plus tard, le BLAST.tv Paris CS:GO Major – au cƓur de l’Accor Arena – rassemble durant 4 jours (du 18 au 21 mai 2023) les meilleures Ă©quipes et les meilleurs joueurs de Counter-Strike qui se disputent un cashprize impressionnant lors d’une finale qui se mĂ©rite : avec Ă  la clef une cagnotte totale de plus d’1.2 million de dollar ! 

Qui peut gagner, quelle est la mĂ©thode Ă  adopter ? 

A un an des Jeux Olympiques de Paris 2024, la France est sur le devant de la scÚne e-Sport pour la plus grande joie de Robbie Douek, dirigeant de Blast, « heureux que cette finale soit organisée à Paris ».

Le BLAST.tv Paris Major est l’un des Ă©vĂ©nements les plus suivis au monde et rassemble donc les meilleurs joueurs, tous membres d’une Ă©quipe. DĂ©solĂ©, il n’y aura pas de « wildcard » (invitation) pour les spectateurs ayant dĂ©jĂ  rĂ©servĂ© leur place pour la finale sur le site de l'Accor Arena
 Tout le monde ne peut pas dĂ©barquer et commencer Ă  gagner des fortunes en jouant Ă  CS:GO ! 

Les joueurs pro s’entraĂźnent Ă  fond pour acquĂ©rir des "skills" (techniques de jeu) jusqu’à 5 et 7 heures par jour, 5 jours par semaine. C’est une activitĂ© de champion Ă  temps plein. 

Mais il ne suffit pas de "tryhard" (cumuler les heures de jeu) pour rĂ©ussir un « headshot » (tir parfait qui Ă©limine son adversaire en un coup) puisqu’il faut aussi ĂȘtre douĂ©, prĂ©cis, rapide et calme pour gĂ©rer la pression. Un joueur performant doit Ă  la fois travailler son « AIM » (capacitĂ© Ă  savoir bien tirer) et son « Brain » (intelligence de jeu). L’une des bases du succĂšs dans « Counter Strike : Global Offensive » est d’ailleurs une excellente coordination avec ses Ă©quipiers.

undefined

De la strat’ d’équipe !

A l’instar des joueurs de foot ou de rugby, les joueurs e-Sport professionnels doivent mettre en place des stratĂ©gies collectives, une bonne communication tout en dĂ©veloppant un esprit d’équipe et des liens sociaux avec leurs partenaires. 

Ils sont encadrĂ©s et entraĂźnĂ©s par des coaches pour gagner des tournois majeurs comme le BLAST.tv Paris Major afin de tenter de faire grandir le « club des millionnaires » (plus d’un million de dollars de gains), actuellement constituĂ© d’environ 20 membres.

La composition d’une Ă©quipe de pointe est, en thĂ©orie, simple : un bon leader « in-game » qui sait prendre des dĂ©cisions et Ă©tablir des stratĂ©gies innovantes, un bon sniper et trois joueurs polyvalents. Tout cela se peaufine au fil des nombreuses heures d’entraĂźnement oĂč les joueurs se connaissent de mieux en mieux et crĂ©ent cette vitale alchimie d’équipe qui permet de viser les sommets. 

Mais avant de dĂ©crocher le graal et ainsi succĂ©der aux « Outsiders » – vainqueurs en novembre dernier Ă  Rio de Janeiro – il faut passer par les phases qualificatives Ă  partir du 8 mai. 

24 Ă©quipes sont en lice pour tenter de remporter l’édition 2023. Parmi elles, on retrouve notamment le Team Vitality (France), Natus Vincere (Ukraine), Furia Esports (BrĂ©sil), Heroic (NorvĂšge), Complexity Gaming (USA) ou encore G2 Esports (Allemagne)
 Leur stratĂ©gie est simple : faire partie des 8 meilleures teams pour participer Ă  la « Champions stage » (derniĂšre phase de compĂ©tition avec un principe d’élimination directe). Comme dans la phase finale d’un tournoi de football, les Ă©quipes s’affrontent (sur 3 cartes) et les vainqueurs passent successivement par les quarts, les demis et la finale.

 

 

 

âžĄïž Et en attendant de connaitre le rĂ©sultat de la finale de Blast
encore un peu de lecture pour tout comprendre du succĂšs de l’e-Sport
 par ICI !

Counter Strike 2
Counter Strike 2